Le P'tiot Sparnatrail, Par Benoît Rupprecht

32,7 km de distance et 712 mètres de dénivelé.

 

Cette année, je participe au Trail Tour National, option trail court. La première manche a lieu aujourd’hui à Epernay, en plein cœur du vignoble champenois.

Le départ est matinal, 7h45.  La première partie de la course me sera favorable. La seconde avec trois montées sera plus compliquée à gérer. Mon objectif est d’être sous la barre des 3 heures. L’incertitude concerne l’état des chemins car il a plu des hallebardes la veille.

Les premiers kilomètres longent la Marne. Les difficultés commencent avec la montée du plateau crayeux par des petits chemins viticoles. Je monte à mon rythme, je perds quelques places que je reprends au premier replat. La glaise colle à mes chaussures. Cette boue est grise, triste. La course longe les coteaux escarpés et joue aux montagnes russes.  Je suis désormais dans une grande descente et je rattrape des athlètes. Je passe à Damery, à mi-course, en 1h24.

La Marne franchie, une montée abrupte se présente. Je dois marcher mais je relance dès que la pente s’adoucit. Un petit sentier forestier se glisse dans la forêt pendant quelques kilomètres.  J’aperçois un groupe d’athlètes que je remonte progressivement. Une descente rapide et voici la troisième montée que je gère bien. Je cale en revanche dès le début de la dernière montée et je dois m’alimenter. Je ressens la fatigue. Cela n’en finit pas. Je me fais doubler par plusieurs athlètes mais je ne m’effondre pas. Maintenant j’arrive sur mon terrain favori avec une descente vers Epernay de près de deux kilomètres. A une cinquantaine de mètres devant moi, je distingue un groupe de cinq athlètes. J’appuie fort sur mes cuisses, je les dépasse et j’accélère un bon coup pour les dissuader de s’accrocher. J’aperçois un autre athlète et je place une nouvelle accélération pour le chercher.

Je termine le trail en 2h51min. Seule déception, je suis 78ème  sur 735 classés et 28ème M1. J’espérais mieux, je comprends que le niveau est nettement plus relevé que sur le challenge des Yvelines.

 
Course des Victoires
Bannière
Mécène - Art Dan
Bannière